Capture communication

La mise en place d’actions en faveur de la Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) et de la Santé au Travail exige une communication adaptée pour faire savoir les dispositifs qui existent auprès des salariés, mais pas uniquement

 

Auprès des salariés

Utiliser les canaux de diffusion interne de l’entreprise ou de l’administration publique permet de donner l’information aux salariés et agents qu’il existe des mesures pour assurer leur sécurité et protéger leur santé, qu’il est mise en oeuvre une politique RSE qui les concerne.

Des médias spécifiques peuvent même être crées, des opérations évènementielles également.

« Informer les salariés » est même l’objectif numéro 1 de 32% des dirigeants selon l’Observatoire Entreprise et Santé d’Harmonie Mutuelle en 2015.

En santé au travail, il est question alors de sensibiliser, d’informer et de faire la promotion des actions de prévention, relier les messages au contenu du Document Unique, valoriser le port des équipements de protection individuelle

En RSE, il s’agit d’expliquer l’engagement de l’employeur, mais également de proposer l’investissement des salariés sur les questions de développement durable, engagement sociétal, promotion de la diversité …

Auprès des parties prenantes

Moins évident, mais tout aussi nécessaire, la communication doit s’orienter vers les clients, les usagers, partenaires commerciaux, les contacts extérieurs à l’entreprise…

Un sondage réalisé par la Society of Sustainability Professionals montrait d’ailleurs que la compétence de savoir communiquer est classée n°1 par les professionnels du développement durable.

La santé au travail doit être prise en compte au-delà des portes de l’entreprise, en associant la médecine du travail, les partenaires institutionnels, qui agissent ainsi en connaissance de cause des actions en cours et des possibilités de relais internes.

En ce qui concerne la RSE, convaincre et informer restent les missions principales de la communication, en raison de la perception encore frileuse de nombre d’interlocuteurs, due à la récente installation de ces sujets dans l’entreprise.

Les clients, usagers d’une marque, d’un produit, deviennent de plus en plus sensibles aux arguments de RSE, qui contribuent aussi à fédérer autour de la « marque employeur ».

Une précaution d’usage d’autant plus importante dans les domaines de la santé au travail et de la RSE : la finalité de l’utilité des actions doit rester au cœur de la communication afin d’éviter le greenwashing et la comm’ clinquante sans lien avec le développement durable. On ne s’improvise pas “communiquant” sur ces sujets.